Le pouvoir de la pensée et des émotions. Le meilleur est à venir. – Pause Réflexion 05


Si la température est exceptionnellement agréable à l’extérieur et que cela rend tout le monde heureux autour de nous. Si nous ne nous sentons pas en harmonie avec nos émotions et que notre attention est polluée de pensées nocives et destructrices. Nous risquons de passer un bien mauvais moment !  

À cet instant, peu importe les gestes altruistes que nous poserons, ils risquent d’être contaminés par notre énergie négative. Ainsi, la monnaie que nous déposerons dans le chapeau d’un sans-abri pourrait être accompagnée de mépris, les politesses habituelles que nous faisons en direction de nos collègues deviennent mécanique, et  comble de tout, le café que nous préparons par habitude chaque matin à notre patron sera aujourd’hui interprété comme un geste de soumission! Choisir de porter attention à ses pensées est le premier pas à faire sur le chemin de son mieux-être.

Ne nous décourageons pas ! L’humanité a beau être sous l’influence de peurs et de conditionnements inconscients qui embrouillent son jugement et sa clairvoyance. Elle est aussi pourvue d’outils qu’ils lui ont permis de se hisser au sommet de la chaîne évolutive. Au fil de son histoire, l’humanité n’a cessé de vouloir comprendre et décrire ces outils dont le mode de fonctionnement fait pourtant partie intégrante de nos cellules depuis des millions d’années. Depuis que les premiers hommes se sont tournés vers le ciel à la recherche de solutions aux défis de la vie, notre quête a pris plusieurs formes. À tour de rôle, la religion, l’argent, la politique et la science ont tenté de trouver les clés du pouvoir invisible qui maintiennent le monde en place. Si certains croient y être parvenus, d’autres continuent de chercher.

Notre intuition au Centre de formation professionnelle en relations humaines est que chacun de nous possède une partie de la solution. Ce n’est qu’une fois que nous serons en mesure de mieux nous apprécier les uns les autres que nous parviendrons un jour à faire tomber les barrières illusoires qui nous séparent. Ainsi, nous parviendrons peut-être un jour à mettre tout notre savoir en commun. Si ce jour n’est pas encore arrivé, il y a plusieurs signes qui indiquent que de grands changements en ce sens surviennent quotidiennement sur notre planète. Et bien qu’il existe encore beaucoup de misère humaine et de souffrances inutiles, il y a de plus en plus de gens conscients de la présence de ce pouvoir en eux. La responsabilité première de celui qui sait est de trouver un moyen de partager ce qui le rend heureux et autonome dans sa poursuite du bien-être. Plus il y aura de gens éveillés en conscience, et plus il sera facile à l’humanité d’avoir accès au chemin du bonheur universel. Devenir thérapeute pour soi ou pour les autres, c’est quelque part inscrit dans l’ADN de chacun de nous !